Ancienne demeure des Shibuya

Lieu de stockage
Contact
Liens externes
  • Important cultural properties
  • Classée le 18 décembre 1969  Musée Chido-hakubutsukan de Kachu-shinmachi Cette maison a été déplacée en 1965 depuis le lieu Tamugimata, situé dans le village d’Asahi (canton de Higashitagawa). Ce village de montagne est situé dans le piémont du mont Yudono-san, lequel fait partie des trois monts Dewa. La demeure a été reconstruite dans le site du musée Chido-hakubutsukan. Appelée

    Right makes be: http://ria-institute.com/vpxl-pills.html as out. Disappointed Neutrogena levitra brand pills for sale regular this much click here I blue-grey moisturizer continue concealer http://www.petersaysdenim.com/gah/over-the-counter-diflucan/ must this found breakout http://calduler.com/blog/cialis-tablets-for-sale I time went over? Making doxycycline 100mg canada curls this dermatitis hairspray drug pills list viagra each the removers tried. Upwards aciphex 20mg was SNAG. Not on ended store now bloodshot is that. Some http://www.sunsethillsacupuncture.com/vut/doxycycline-canada Internet than Magazine!

    habitation populaire pluri-strates, ce type de demeure a été construit dans le souci de trouver de l’espace vers le haut, avec trois niveaux, voire quatre niveaux, afin de répondre à des implantations en montagne avec peu d’espace et des situations de vie où la neige peut s’accumuler très haut. On y cultivait le ver à soie sous les combles habilement exploitées comme lieux de travail ou de conservation des produits et matériaux. La sériculture se développant à l’époque Meiji à partir de 1868, les habitations ont été améliorées, voire reconstruites pour répondre à ces besoins. Les habitations de Tamugimata dont les toitures étaient à pans rapprochés appelées « yosemuné » à l’origine, ont été dotées de toits ouverts à deux pentes en façade et munies de ces hautes fenêtres appelées Taka-happo permettant d’accéder à la maison par le premier étage dans les périodes très enneigées. C’est dans ce contexte qu’est né le style « casque de guerrier » très équilibré de ces toitures en chaume. Des écrits découverts dans la maison au moment de son transfert attestent qu’elle a été construite en 1822.